Avant toute chose, il faut savoir que pour se rendre sur Libreville, il faut un visa. On l’obtient à l’ambassade du Gabon en Côte d’Ivoire. Il est prudent de s’y prendre deux semaines à l’avance pour éviter de se retrouver à annuler son vol.

L’aéroport Léon Mba est immense. Je le trouve assez moderne et j’aime surtout le système routier d’arrivée et de sortie. À quelques encablures, il y a une station, un fast food, un espace plein air avec plein de commerce, de guichet, d’espace de change.

À découvrir > https://www.afroepicurien.com/abidjan-libreville-avec-air-cote-divoire/

Quand on y arrive, il faut remplir une fiche. Elle est jointe au passeport pour passer le poste d’inspection. Le carnet de vaccination est également vérifié par des dames du service sanitaires et elles ne rigolent pas. Un vaccin de moins et on sort du rang.

Quand on passe toutes ces procédures (qui prennent du temps), on est enfin libre de partir. Juste avant la sortie on a la possibilité d’acheter une puce locale afin de se connecter au plus vite. Par chance, Onomo hôtel a l’une des meilleures connections internet qui soit et ce peut importe le pays. Je ne me fatigue donc pas à en prendre une.

À découvrir > https://www.afroepicurien.com/abidjan-en-deux-temps-trois-mouvements-avec-air-cote-divoire/

Quand je sors, le chauffeur de l’hôtel m’attend pour me conduire. Je suis soulagée de ne pas avoir à attendre.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here