escapade gastronomique Libreville, Onomo hotel Libreville, air Cote d'Ivoire, serialfoodie, afroepicurien webzine, voyage, tourisme, Libreville, gabon, travel air Cote d'Ivoire

Pour mes dernières heures sur Libreville, mon guide m’avait promis que j’allais découvrir le « coupe-coupe » ou les « cotis ».

Apparemment, ces mets très prisés s’épuisent vite chez les vendeuses. Nous nous sommes donc retrouvés dans un espace de maquis pour déguster des bâtons de manioc accompagnés de maquereau à la braise.

À Libreville, à une certaine heure on ne doit plus faire de bruits pour ne pas que la police débarque. En fait normalement les lieux doivent fermer à une certaine heure également, mais doivent négocier avec la police pour continuer de fonctionner. De ce fait, ils doivent couper la musique. Mais s’il y a trop de bruits, c’est fini.

À découvrir > http://www.serialfoodieleblog.com

Le bâton de manioc est fait à base de farine de manioc emballée dans des feuilles de bananiers et cuite à la vapeur. Le maquereau est lui préparé à la braise et le tout est arrosé de sauce. C’est un mets qui fait partie des spécialités locales. À voir comment mon guide et ses amis qui nous ont rejoints se délectaient, cela semblait vraiment appétissant.

Après ce repas, nous nous sommes lancés à l’assaut des points chauds de la ville. Notre choix a été le « Boomerang ». C’est un endroit vraiment chaud. Dès l’entrée, on est accosté par des hôtesses habillées très court, la musique ne filtre pas du tout dans la rue ce qui est vraiment impressionnant. Nous nous posons dans un salon et sommes emportés par la musique gabonaise que plusieurs clients chantent en cœur.

Pour le clou du spectacle, une stripteaseuse a pris les barres du « Boomerang » d’assaut. Une vraie tornade !

À découvrir > https://www.afroepicurien.com/sand-beach-libreville/

Je suis rentrée sur l’hôtel à l’aube pour récupérer mes affaires et me rendre à l’aéroport. Oui, Libreville c’est tellement chaud que je n’ai pas dormi !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here