Édito – 3 ans, on en parle ?

0
464

Il y a 3 ans, je prenais un nouveau tournant en tant que blogueuse. Je choisissais de me spécialiser dans une thématique avec les encouragements de proches. Passionnée de cuisine, en préparation de mon diplôme d’ingénieur des industries agro alimentaire, le champ alimentaire était le plus pertinent…

Avec l’encouragement de proches et leurs conseils, je créais Serialfoodie.

Même si la communauté de blogueurs food n’est pas vaste ici en Côte d’Ivoire, il fallait que je me démarque et je me suis dit que Serialfoodie pouvait être le premier blog critique du pays.

Une décision pas évidente du tout parce que qui dit critiques dit risques. Personne n’aime se faire critiquer, encore moins des structures qui ont besoin des meilleures notes afin de maintenir une clientèle.

Mais, dans un pays où la qualité est plus associée aux prix élevés qu’autre chose, je me devais de prendre cette voie et de montrer les défaillances du secteur de la restauration.

Aujourd’hui, 3 ans plus tard, je me retourne et je ne peux dire qu’une chose, gloire à Dieu. Il m’a permis de tenir dans les pires moments et j’en ai vu des vertes et des pas mûres. Suspension de compte, suspension de partage, suppression de groupe… Je suis passée au travers de tout ça avec un seul mot en tête « persévérance ».

Il faut dire que lorsqu’on est guidé par la passion, on ne s’épuise pas. Je me souviens de ces jours où, épuisée comme ce soir où je suis en train d’écrire cet édito, je n’avais plus de forces ou plus d’idées ou les deux. Je me souviens de ces soirs où malade, je me devais de veiller pour produire du contenu. Je me souviens de ces jours ou je devais peser le pour et le contre avant d’écrire un article parce que cela allait faire mal.

Sans la passion, sans cette flamme en moi, je n’aurais pas pu.

Ces 3 années ont été pour moi pleines de leçons de vie. Comme ma nomination à un concours international parmi des milliers de candidats à une période où je ne pouvais pas du fait de la maladie de papa m’occuper de la campagne. Je devais faire un choix, je l’ai choisi lui. Et, il me l’a bien rendu. En effet, malgré son départ, je dépassais mes objectifs avant la fin de l’année.

Il y a trois ans naissait Serialfoodie.

Pour vous mes followers, pour toi papa ou que tu sois qui n’a jamais doute de moi, pour moi même,

À Serialfoodie, Afro Épicurien Webzine, les bons plans de Serialfoodie, Joyeux anniversaire !

 

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here